Mignons de porc marinés, sauce aux champignons

Préparation : 30 minutes

Rendement : 4 portions 

Ingrédients

2 petits filets de porc parés

3/4 tasse  (180 ml) de vinaigrette-marinade Dijon et érable

2 c. à soupe  (30 ml) d’huile d’olive vierge extra - Équillibrée

1 c. à soupe (15 ml) de beurre

2 branches de thym

2 échalotes sèches, hachées finement

4 tasses (1 L) de champignons de Paris, émincés

1/2 tasse (125 ml) de vin rouge léger

1 tasse  (250 ml) de bouillon de légumes

1/2 tasse (125 ml) de crème 35 %

Sel de mer fin gris et poivre du moulin, au goût

Préparation

Couper les filets de porc en tranches d’environ 3,5 cm (1,5 po) d’épaisseur. Dans un sac de plastique à fermoir (de type Zyploc), verser la vinaigrette et y déposer les mignons de porc. Bien sceller et mélanger délicatement pour bien enrober le porc de marinade. Placer au réfrigérateur pendant 2 à 12 heures.

Retirer le porc de la marinade, bien égoutter et prendre soin de réserver celle-ci pour la sauce. Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive avec le beurre à feu moyen-vif et y faire rôtir le porc pendant 3 à 4 minutes par côté. Retirer de la poêle et réserver sur une assiette recouverte de papier d’aluminium.

Remettre la poêle à feu vif et cuire les échalotes et les champignons jusqu’à ce qu’ils soient rôtis, soit de 5 à 7minutes. Ajouter le thym et le vin rouge et laisser réduire presqu’à sec. Ajouter la marinade et le bouillon et laisser réduire de moitié. Retirer le thym, ajouter la crème, amener à ébullition, puis réduire le feu et laisser bouillonner pendant 5 minutes. Rectifier l’assaisonnement. Ajouter les mignons de porc et les champignons et poursuivre la cuisson pendant 2 à 3 minutes.

Servir avec des haricots verts et une purée de pommes de terre. 

Accord vin

Un rouge léger, d’abord sur le fruit, servi frais, qu’on retrouvera aussi dans la sauce, serait parfait. Pensons à un vin du Beaujolais, à base de gamay, ou à un Jurassien, élaboré avec du trousseau. Dans les deux cas, les champignons et la viande grillée lient les ingrédients entre eux. Sauf qu’il faut un vin peu tannique, parce que si le vin est trop corsé, il ne conviendra pas à une viande blanche, comme le porc, nappé de sauce à la crème. Servir frais, pour bien apprécier sa rondeur, autour de 16 °C. 

Crédit photo : André-Olivier Lyra