Questions fréquentes

Qu’est-ce que la première pression à froid ?
Pourquoi les huiles de première pression à froid sont-elles si chères à l’achat?
Quel est le mode d’extraction de l’huile d’olive ?
Pourquoi « extra-vierge » ?
Pourquoi l’huile d’olive ne goûte pas toujours la même chose ?
Mon huile d’olive a figé au frigo, dois-je la jeter?
Pourquoi y-a-t-il des flocons dans mon huile de tournesol ?
Comment reconnaît-on une huile rance?
La différence entre les olives vertes et noires ?
Mon huile d’olive n’est pas verte, pourquoi ?
Combien de temps puis-je conserver mes huiles?
Qu’est-ce qui garantit qu’il n’y a pas d’OGM dans l’huile de canola ?
Pourquoi l’huile de canola est-elle si jaune et si forte en goût ?
Où vous approvisionnez-vous pour la fabrication de vos huiles?
Quelles huiles puis-je chauffer à la poêle?
Quelles sont les meilleures sources d’oméga 3 ?
Pourquoi raffiner une huile ?
Dois-je conserver mes huiles au réfrigérateur ?
Peut-on mélanger les huiles ?
Combien d’oméga 3 et 6 conseille-t-on de prendre par jour ?
Que sont les Acides Gras Essentiels ? Et quels sont leurs rôles ?
Est-ce que les produits Maison Orphée contiennent du gluten?
Vos moutardes et vinaigres contiennent-ils des sulfites?
Quelle est la quantité de matière première nécessaire pour fabriquer 1 litre d’huile ?
Quel est le procédé de désodorisation des huiles tournesol à cuisson et noix de coco désodorisée ?

 

Qu’est-ce que la première pression à froid ?

Il s’agit d’un procédé au cours duquel les oléagineux non préchauffés sont pressés une seule fois, sans adjonction de chaleur et à la plus basse température possible, afin d’extraire une partie de l’huile qu’ils contiennent. Ce type de pressage permet de conserver les éléments nutritifs de l’huile (vitamines, tocophérols, acides gras essentiels, pigments etc.) ainsi que leurs arômes. La température n’excède jamais 50C durant le pressage. Cette chaleur résulte de la friction créée par la vis sans fin qui achemine les oléagineux à travers la presse, les triture et tente de les expulser. L’huile extraite est ensuite filtrée afin de la débarrasser des résidus de graines qu’elle contient, puis embouteillée. Le terme vierge est l’équivalent de première pression à froid et peut être utilisé pour toutes les variétés d’huile.


Pourquoi les huiles de première pression à froid sont-elles si chères à l’achat?

Parce qu’on ne presse qu’une seule fois la matière première sans opération de raffinage et à la plus basse température possible. Ce processus de fabrication offre une qualité nutritionnelle et gustative plus grande. En ne pressant qu’une seule fois à froid, il reste encore de l’huile dans le tourteau. Et aussi, parce que les graines ou les fruits sélectionnés pour la pression sont de meilleure qualité donc plus chers à l’achat.


Quel est le mode d’extraction de l’huile d’olive ?

L’huile d’olive vierge extra peut être issue de 2 procédés différents : 1) l’extraction à froid et 2) la première pression à froid

L’extraction à froid implique le malaxage de la pâte d’olive de façon à ce que l’huile en soit extraite sous forme de fines gouttelettes s’agglutinant les unes aux autres afin d’être récoltée. Par première pression à froid on entend l’usage d’une presse hydraulique qui, écrasant les scourtins (disques en fibres) sur lesquels est étendue de la pâte d’olive, crée une pression permettant à l’huile d’être récoltée. Les 2 modes d’extraction se font à froid (sous 50C, en conformité avec la norme internationale).

De nos jours, l’extraction à froid est préférée comme mode de production de l’huile d’olive, car c’est un procédé plus propre et permettant un meilleur contrôle des paramètres de fabrication.

La dénomination des huiles d’olives repose sur la qualité de celles-ci et fait l’objet d’une norme élaborée par le Conseil Oléicole International. Ainsi, l’huile d’olive vierge extra doit démontrer un taux d’acidité libre inférieur à 0,8 % et se conformer à des critères de qualité organoleptiques précis.


Pourquoi « extra-vierge » ?

Ce terme s’applique uniquement à l’huile olive. Il désigne la meilleure qualité d’huile d’olive, celle dont le taux d’acidité oléique est le plus faible.


Pourquoi l’huile d’olive ne goûte pas toujours la même chose ?

Nos huiles d’olive sont fabriquées chez de petits producteurs. Ce ne sont pas des assemblages faits par de grands consortiums dans le but d’équilibrer le goût à l’année. C’est pourquoi l’huile d’olive peut changer de goût d’une année à l’autre. De plus, l’huile d’olive est pressée de novembre à fin janvier, février, selon les années. Elle est ensuite stockée dans des fûts sous atmosphère contrôlée. En début de saison, le piquant et l’amertume de l’huile ressortent plus, alors qu’en fin de saison, les olives mûres donnent une huile plus douce au goût. Comme le vin, selon les terroirs et les types d’olives l’huile aura un goût différent.


Mon huile d’olive a figé au frigo, dois-je la jeter?

Il s’agit d’un phénomène physique tout à fait normal qui n’est pas réservé à l’huile d’olive de première pression à froid. En effet, toutes les huiles vierges figent à plus ou moins basse température. Les huiles les plus enclines à figer au froid sont celles dont la teneur en acides gras monoinsaturés et saturés est élevée (huiles d’olive par exemple). L’huile qui réagit au froid peut devenir complètement ou partiellement solide et blanchâtre, cela n’affecte en rien ses qualités nutritives et gustatives. Pour remédier à la situation, vous n’avez qu’à laisser reposer l’huile à température ambiante pendant plusieurs heures (peut prendre jusqu’à 48 heures pour redevenir liquide). On peut carrément éviter ce phénomène désagréable en conservant l’huile dans le garde-manger.


Pourquoi y-a-t-il des flocons dans mon huile de tournesol ?

Ce phénomène physique et naturel est dû à la présence de cires naturelles contenues dans l’enveloppe de certaines graines (notamment le tournesol). Étant donné que nous ne surfiltrons pas les huiles et ce, dans le but d’en conserver le maximum d’éléments nutritifs, les cires passent dans l’huile et forment alors un voile plus ou moins épais. Les cires sont plus concentrées dans l’huile selon l’âge des graines, la période de l’année et la chaleur ambiante au moment du pressage et de la filtration. Le voile ou dépôt que l’on retrouve dans l’huile n’est pas dommageable pour la santé, il s’agit plutôt d’une preuve de la qualité du procédé de fabrication de l’huile.


Comment reconnaît-on une huile rance?

Les premières fois qu’une personne utilise une huile pressée à froid, elle peut être surprise par la saveur et l’odeur plus prononcées et penser que l’huile est rance. Il ne faut pas se méprendre !!! Une huile ou tout autre corps gras rance laisse un goût très amer, très désagréable et piquant dans l’arrière-gorge. De plus, votre odorat peut aussi être un bon indicateur. L’odeur dégagée sera alors très forte et agressante. Ne pas confondre avec le parfum du produit d’origine !


La différence entre les olives vertes et noires ?

Il s’agit de la même olive sauf que l’olive verte n’est pas mûre et que la noire est à pleine maturité.


Mon huile d’olive n’est pas verte, pourquoi ?

C’est la pulpe de l’olive qui fournit l’huile et par conséquent les pigments qu’elle contient colorent l’huile. La pulpe est surtout de couleur «vieil or» ou «ocre vert». Mais la couleur dépend surtout des terroirs et des types d’olives. Certains fabricants ajoutent de la chlorophylle pour teinter de vert leur huile d’olive.


Combien de temps puis-je conserver mes huiles?

Il suffit de lire la date d’expiration sur la bouteille (en moyenne entre 12 et 18 mois ). A l’exception de celles qui contiennent un fort % en oméga 3 :
Lin : 9 mois et après ouverture : 4 semaines.


Qu’est-ce qui garantit qu’il n’y a pas d’OGM dans l’huile de canola ?

Il faut tout d’abord savoir qu’on ne peut retrouver de traces de modifications génétiques dans les corps gras. C’est pour cette raison qu’il faut procéder à des analyses sur les graines avant de presser l’huile, car les modifications génétiques se manifestent dans l’ADN, qui est lié aux protéines. Notre huile de canola est certifiée biologique par un organisme accrédité (QAI). Il faut savoir que dans le cahier des charges de l’agriculture biologique, il est interdit d’utiliser des produits non biologiques (traités chimiquement : pesticides, herbicides, insecticides …, et issus d’organisme génétiquement modifié). De plus, nous procédons de façon systématique à des tests d’identité génétique sur chaque lot de matière première pour assurer que les graines ne sont pas contaminées par des organismes génétiquement modifiés.


Pourquoi l’huile de canola est-elle si jaune et si forte en goût ?

Tout simplement parce c’est une huile de première pression à froid.


Où vous approvisionnez-vous pour la fabrication de vos huiles?

Nous fabriquons ici à Québec hebdomadairement l’huile de lin , le canola et quand nous pouvons nous procurer des graines de sésame et de tournesol, nous en pressons aussi à Québec . Nous arrivons à nous procurer au Canada ces matières premières certifiées biologiques. Pour le sésame et le tournesol, une partie de la matière première vient d’Amérique du Sud.


Quelles huiles puis-je chauffer à la poêle?
Pour des sautés légers (éviter toujours le point de fumée qui est très nocif pour l’organisme) sont conseillées ces huiles : Olive, Sésame, Huile de tournesol à cuisson, Pépins de raisins.


Quelles sont les meilleures sources d’oméga 3 ?

L’huile de lin (58%)
L’huile de canola (14,5%)
L’huile de noix (12%)


Pourquoi raffiner une huile ?

Pour augmenter : le rendement de l’extraction de l’huile, la conservation (aucune date d’expiration indiquée sur les bouteilles) et pour permettre de presser des graines de basse qualité et vendre sur le marché des huiles à bas prix.


Dois-je conserver mes huiles au réfrigérateur ?

Il n’est pas nécessaire de garder TOUTES les huiles au réfrigérateur. Elles se conservent facilement dans le garde- manger, à l’abri de la chaleur, et de la lumière.
Cependant certaines huiles DOIVENT être réfrigérées en tout temps, c’est le cas de l’huile Lin.


Peut-on mélanger les huiles ?

Il est même conseillé de mélanger les huiles entre elles. Tout d’abord pour aller chercher un mélange optimal d’AGE (Acides Gras Essentiels), surtout les oméga 3, car l’organisme en est souvent carencé, et leur permettre de travailler en synergie et couvrir ainsi nos besoins. Quoi de plus agréable que de savourer dans une vinaigrette un mélange de 3, 4, 5 et pourquoi pas 6 huiles. Surtout quand une personne n’aime pas trop le goût prononcé de l’huile d’olive, lui conseiller, par exemple, d’ajouter une huile de noix dans sa vinaigrette, car il serait dommage de se priver des avantages nutritionnels de l’huile d’olive.


Combien d’oméga 3 et 6 conseille-t-on de prendre par jour ?

Oméga 3 : 2 g par jour
C’est à dire 2 c. à thé de lin ou 2 c. à soupe de canola ou 3 c. à soupe de noix.
Oméga 6 : 7 à 11 g par jour
C’est à dire 2½ c. à soupe d’huile de tournesol ou 3 c. à soupe de noix ou de sésame

On consomme souvent TROP d’oméga 6 et pas assez d’oméga 3. Il faudrait consommer de 4 à 7 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3 (ratio de 4 :1 à 7 :1). Actuellement, l’alimentation nord-américaine fournit un ratio d’environ 10 :1, donc déséquilibré. C’est pourquoi il est si important d’ajouter des oméga 3 à sa diète.


Que sont les Acides Gras Essentiels ? Et quels sont leurs rôles ?

Les lipides sont formés de triglycérides. À leur tour les triglycérides sont formés de glycérol auquel se fixent trois acides gras. Les acides gras, eux, sont formés d’une chaîne d’atomes de carbone auxquels sont rattachés des atomes d’hydrogène. On dit des acides gras qu’ils sont saturés ou insaturés selon la nature des liens entre les différents atomes qui les composent. Il est important de retenir que les lipides de qualité sont nécessaires à l’organisme car certains ne peuvent être fabriqués par le corps humain et jouent des fonctions vitales (acides gras essentiels : linoléique et alpha-linolénique). De plus, les lipides servent de véhicules de transport aux vitamines lipo-solubles ainsi qu’à d’autres composés.

Ils sont aussi des facteurs de croissance, participent au transport de l’excès de cholestérol, favorisent le bon fonctionnement du système immunitaire. Ils participent au transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules, ils régularisent la formation de caillots sanguins et la tension artérielle et ils sont précurseurs des prostaglandines (type d’hormones cellulaires qui favorisent un bon fonctionnement immunitaire, circulatoire et hormonal).


Est-ce que les produits Maison Orphée contiennent du gluten?

Non, les produits Maison Orphée ne contiennent pas de gluten. Nous indiquons sur nos emballages un logo sans gluten afin de vous aider à faire un choix éclairé. En ce qui concerne l'huile de Noix du Périgord, l'huile de Noisette et l'huile de Sésame Grillé bio, nous ne pouvons malheureusement pas garantir l’absence de gluten chez nos fournisseurs de matières premières, alors le logo sans gluten ne se retrouve pas sur ces 3 huiles.


Vos moutardes et vinaigres contiennent-ils des sulfites?

Nos moutardes certifiés biologiques ne contiennent pas de sulfites. En ce qui concerne nos vinaigres, ceux-ci peuvent contenir des traces de sulfites à l’état naturel. Les sulfites sont souvent utilisés dans les produits conventionnels afin de conserver le produit et donc de le protéger des moisissures, des bactéries, des levures…


Quelle est la quantité de matière première nécessaire pour fabriquer 1 litre d’huile ?

Pour le LIN : 3kg
Pour l’OLIVE : 5kg
Pour le TOURNESOL : 3kg


Quel est le procédé de désodorisation des huiles tournesol à cuisson et noix de coco désodorisée ?

La désodorisation s’effectue par un procédé sous vide où on injecte une vapeur d’eau à une température élevée, on obtient comme résultat une huile plus douce au goût, puisque les composés volatiles de l’huile ont été éliminés. La désodorisation fait en sorte que l’huile peut mieux supporter la chaleur, donc lui confère un point de fumée plus élevé. Aucun élément chimique n’entre dans ce procédé, il s’agit d’un processus purement physique.