Première pression à froid

Le procédé de première pression à froid est simple, mais il demande toutefois une certaine expérience pour être optimal. Les graines dépoussiérées et décortiquées (dans certains cas uniquement) sont emmagasinées dans des silos d’alimentation d’où elles s’écouleront jusqu’au cœur de la presse où se trouve la vis sans fin. Sans qu’elles soient préchauffées, les graines sont entraînées par la vis qui les broie tout au long de la cage d’extraction afin d’en extraire l’huile. Durant l’extraction, une chaleur naturelle se dégage et est le résultat de la friction créée par la trituration des oléagineux dans la cage d’extraction. L’huile extraite s’écoule par de minuscules trous situés autour de la cage d’extraction. Elle est ensuite filtrée puis embouteillée. L’impression des dates d’expiration sur nos bouteilles opaques prouve le souci que nous avons à offrir un produit de qualité.

Première pression à froid signifie que les oléagineux ne sont pressés qu’une seule fois, sans adjonction de chaleur. Une fois pressées, les graines forment de petites galettes riches en protéines et sont ajoutés à la moulée destinées à l’alimentation biologique pour les animaux d’élevage.

On peut comparer la fabrication d’une bonne huile de première pression à froid à celle d’un jus de fruits frais. On ne penserait jamais utiliser des oranges pourries pour faire un jus d’orange frais. La même chose vaut pour une huile, des graines de basse qualité donneront une huile de mauvais goût, qui rancira rapidement. Bien entendu, l’utilisation d’un bon équipement de même que le contrôle de la vitesse d’extraction sont aussi essentiels. Contrairement à une huile raffinée, inerte et quasiment inaltérable, une huile de première pression à froid est vivante, car elle conserve toutes ses propriétés gustatives et nutritionnelles et elle nécessite un conditionnement approprié (verre teinté).